mardi 2 août 2016

Tout savoir sur le Thermocraft

Bonjour à tous !

Nous allons nous intéresser aujourd'hui au Thermocraft
Se voulant comme un thermoplastique low cost
il n'en possède pas moins des qualités intéressantes.


Pour commencer, ce que l'on voit en premier, il est gris sombre mais présente parfois quelques irrégularités de couleur qui le rend plus clair à certains endroit, ce qui ne change rien aux propriétés du matériau.
En épaisseur il est semblable à tous les autres thermoplastiques, autour de 1mm.
Il est également très souple ce qui va lui donner quelques avantages.
Pour le chauffage, il se travaille autour de 70-80°C, et même si au toucher il ne semble pas coller du tout, il colle au contraire très bien à lui même. Il faut donc bien faire attention avant de poser définitivement ses détails.


Il peut s'utiliser de différentes manières, par exemple avec de la mousse pour créer toutes sortes de pièces d'armures.
J'ai dessiné la forme de mon brassard en mousse 2mm et crée les détails avec de la mousse 5mm. 


Ensuite en prenant le thermocraft (en gardant quelques centimètres de marge) j'ai utilisé la méthode "sandwich" qui consiste à emprisonner la mousse entre deux couches de thermoplastique.
Je chauffe donc le thermocraft du dessous, je pose ma partie en mousse et je chauffe mon thermocraft du dessus (d'abord à côté de ma pièce) attention à bien chauffer les deux côtés du thermocraft pour qu'il soit régulier. Je dépose ensuite le thermoplastique chauffé sur ma pièce en mousse.
Il va commencer à s’affaisser sur la mousse.



Pour mieux marquer les détails, on peut s'aider des doigts ou d'un outil de sculpture par exemple pour bien marquer des angles.



La souplesse du thermocraft va être un gros avantage ici puisqu'il va permettre de bien s'étirer et ne pas se déchirer même avec des détails épais. Cependant, même si la surface est très lisse, si le thermocraft est trop tiré, des petit trous vont apparaître sur la surface.


Il est aussi très facile de lui donner une forme cylindrique pour épouser parfaitement le corps. Vous pouvez vous aider par exemple d'une bouteille en verre pour cette étape. Attention cependant si le thermocraft colle un peu à la bouteille, rien de grave attendez seulement qu'il refroidisse un peu, il se décollera tout seul. Sa souplesse ne le fera pas gondoler ou se déchirer pendant cette opération.



Après avoir donné la forme finale à la pièce, on découpe le surplus de thermocraft des bords, on peut très bien le découper aux ciseaux, ou bien au cutter, ou encore au scalpel.

Son pouvoir collant va lui permettre aussi de bien être aggloméré, ce qui est super intéressant pour ne pas perdre les chutes, pour créer toutes sortes d'arabesques ou de détails en relief. 
Petite astuce pour ne pas se brûler les doigts et que vos chutes ne s'envolent pas, tenez les avec un outil de sculpture (pas en plastique, sinon il va fondre aussi !)



Les détails avec du thermocraft agglomérés ont quand même tendance a laisser de petites "cicatrices", il est possible de les faire disparaître, avec un long temps de travail sur la pièce. Pour coller ces détails à votre armure, chauffez très légèrement l'endroit où vous voulez le coller et apposer délicatement votre détail, attention à ne pas vous tromper, vous risquez de ne pas pouvoir décoller votre détail !


Sa souplesse, même si c'est un gros avantage peut aussi être limitant pour certaines pièces, notamment pour une armure de poitrine par exemple. J'avais commencé à en faire une, mais malheureusement comme le thermocraft est très "mou" il ne tiendrait pas bien la poitrine. Cependant il peut être doublé pour une meilleure résistance et se tire très bien sur une boule en plastique pour créer des formes de demi sphères.

Pour la peinture, préférez une sous couche épaisse pour lisser la surface ou les possibles petit trous et souple, comme du dip ou du plastidip.
En peinture, tout types d'acrylique sont parfaites.

Le thermocraft est donc un thermoplastique très pratique pour toutes sortes d'utilisations
 et parfait pour le cosplay. Il a pour avantage sa souplesse qui permet de marquer des
détails profonds sans se déchirer, et son pouvoir collant.


Vous pouvez retrouver le Thermocraft ICI
Vous avez encore des questions, ou simplement envie de partager vos avis sur ce matériau ? Dites nous tout dans les commentaires !
A très bientôt pour de nouvelles review et tutos.

Taldeer

dimanche 26 juin 2016

Découverte du Worbla's Meshed Art

Le worbla est depuis longtemps un matériau prisé pour confectionner toutes sortes d’armures et d’accessoires. Il se divise maintenant en cinq thermoplastiques différents, le dernier arrivant est le Worbla’s Meshed Art.


Le Worbla’s Meshed Art brut a une surface très lisse et une surface tramée, comme un tissu avec des mailles larges. Il est brun clair et sens un peu le riz brûlé ! Pourquoi ça ? Il est composé de fibres de riz recyclés ! Ce qui permet de préserver les ressources naturelles.



          Le fait qu’il soit tramé donne une grande résistance à cette matière, il ne se déchire pas et permet de créer des formes incurvées, comme des canons d’avant-bras ou de jambes par exemple. Ce qui est très intéressant c’est que contrairement aux thermoplastiques tramés classiques, il permet également de créer des formes sphériques, comme des pièces pour armure de poitrine.

          On peut faire chauffer le Worbla’s Meshed Art à l’aide d’un décapeur thermique. Il active son pouvoir modelable et collant entre 80 et 90°C et peut être retravaillé à l’infini. Il se travaille très bien à la main (en faisant quand même attention à ne pas se brûler), il colle très bien sur lui-même, et aussi un tout petit peu aux doigts (rien de grave cependant).
Il y a très peu de chances de le brûler car, s’il est trop chauffé il va faire comme des micros bulle qui se voient très bien, donc permet d’arrêter de suite le chauffage. Ce problème est tout à fait réversible en le lisant simplement avec ses doigts.

          L’un des avantages du Worbla’s Meshed Art est qu’une fois chauffé, il colle très bien sur lui-même ! Il est aussi possible de l’assembler avec un autre Worbla ou thermoplastique. Pas besoin de colle,  il est également très facile de camoufler des raccords entre deux parties en les fusionnant.  Comparé aux autres Worbla, c’est celui qui va coller le plus. Il est possible d’avoir une très grande précision dans la découpe, c’est aussi possible de graver sur la surface du Worbla pour créer des motifs à l’aide d’un outil de sculpture par exemple.



          Il peut également être utilisé pour prendre l’emprunte d’une pièce en utilisant la surface collante du Worbla. Il ne colle pas spécialement à la pièce castée, donc pas forcément besoin d’agent gras pour le démoulage.



          Pour l'utilisation avec la mousse, il y a deux techniques, la technique déjà populaire pour le Worbla's Finest Art : on crée la base en mousse fine, on ajoute des reliefs en mousse également et on recouvre de Worbla. Avec cette version ci, les reliefs vont apparaître "flous" ce qui peut avoir des propriétés intéressantes.

Il est également possible de créer des reliefs plus prononcés avec le Meshed. On crée la base en mousse, on la recouvre de Worbla's meshed art. On crée le relief en mousse, on le recouvre également. Et enfin on assemble ce dernier à la base, plus qu’à fusionner les raccords !



          Étonnamment, il est aussi possible de réutiliser les chutes en faisant des gemmes ou des pics par exemple, malgré la trame, du fait de sa propriété de collage très élevée.



          Il peut être prévu pour des utilisations plus spécifiques, il peut permettre de rigidifier du cuir ou du tissu. Sa résistance permet également de poser des œillets.

          Pour la peinture, une sous couche est quand même conseillée, telle que du Dip ou Plasti Dip qui va aider à lisser la matière. Plus qu’à peindre et c’est prêt !

Ce nouveau venu de la famille Worbla a des propriétés très intéressantes, telles que sa résistante et sa capacité de collage. Et permet donc, seul, avec de la mousse ou d’autres Worbla de repousser les limites de la création d’armures, d’armes ou d’accessoires Cosplay !


Vous pouvez le retrouver ICI
Et si vous avez des questions supplémentaires, n’hésitez pas à les poser ici ou sur notre page Facebook.
A très bientôt, Bon Craft !
Bonsoir à tous !

© 2015- 2016 Cospl & Craft

(Re) Vivez Polymanga 1016

Du 25 au 28 Mars, se tenait, pour la 11eme année le salon Polymanga.
Magnifiquement situé à Montreux sur les bords du Lac Léman, le paysage invite à faire des superbes photos cosplay.
Plusieurs concours généraux était également organisés ainsi que les sélections pour Le Yamato Cosplay Cup, L'european Cosplay Gathering le World Cosplay Summit et la très attendue première édition du Global Easter Cosplay.


Pour cette convention a été créé par Dara, une mascotte portant le nom de D.I.A.N.A. Petit personnage aux cheveux violets, elle est présente notamment sur les écrans de la grande salle pour co-présenter les différents shows et veille au bon déroulement des spectacles. Grâce à un animateur et à une comédienne de doublage, D.I.A.N.A. prend vie et réagit en temps réel aux différents événements, ce qui est assez impressionnant et amusant.



Le salon Polymanga se divise en cinq étages ayant tous une spécificité, on retrouve aux niveaux inférieurs les stands de goodies et jeux vidéos.

          Au niveau 3, tout un espace est alloué au cosplay, notamment avec un stand de craft live, d’exposition et de découverte des matériaux par la Swiss Cosplay Family, cette communautés très conviviale est toujours présente pour répondre à d'éventuelles questions.
A leurs cotés se trouve un stand de maquillage professionnel, un stand de pépakura qui ne désemplissais pas avec de très nombreuses réalisations possibles, comme D.I.A.N.A. Et l'indémodable stand de karaoké et d'activités Bulle Japon !
Un stand effectuais aussi des photos incroyables à 360° que l'on peut retrouver dès maintenant sur leur site internet.



          Au niveau 4 se trouvait le Village des artistes, et les stands des invités Youtubeurs, tels que Le joueur du Grenier, e-penser, Bob Lennon et bien d'autres.
C'était également ici que se trouvait le stand de la belle Yaya Han, avec la présentation de ses prints et de ses accessoires cosplay. Très accessible, elle se faisait une joie de rencontrer chaque cosplayeur.
Yaya Han a également animé une conférence passionnante sur ses expériences, ses évolutions et découvertes de cosplayeuse, en répondant aux questions du public.


Le cosplay a bien été présent tout le long de ces quatre jours, géré par Bulle Japon à raison d'au moins un concours par jour!

Le Vendredi se déroulait un concours général, dont voici les vainqueurs :
Crédits photo : Bulle Japon

1er prix : Saint Dorée de The Elder Scrolls IV-Oblivion par LeelooKris Cosplay
2eme prix : Soupir de The Witcher 3 par Stylouz Cosplay
3eme Prix : Edea de Bravely Second par Fujiko Cosplay
Prix Espoir & Props : Ares de Borderlands (Prequel) par Tarkus


Photos : Bulle Japon
1er prix groupe : The Witcher
2eme prix groupe : Food Wars
3eme prix groupe : Susei no Garantia
Prix coup de cœur : Fairy Tail

Le samedi s'est déroulé Le concours solo, comprenant pas moins d'un concours général, la sélection pour l'ECG et la sélection pour le Yamato Cosplay Cup !


Représentante Suisse ECG : Lightning de Final Fantasy XIII Lightning Returns par Shiro Cosplay
Dauphine Suisse ECG : Sylvanas Coursevent de World of Warcraft par Yuiko Cosplay

Représentante Suisse Yamato Cosplay Cup : Lagertha de Vikings par Carmina Cosplay
Dauphine Suisse YCC : Noble Tac’s Officer Cloth Armor de Aion par Dragomira Cosplay

1er prix : Crystal Maiden de Dota 2 par Ellebasi Cosplay
2ème prix : Mileena de Mortal Kombat X par LeelooKriss Cosplay
3ème prix : The Keeper de The Evil Within par K5 cosplay
4ème prix : San de Mononoke Hime par Nasdath Cosplay
Prix prestation – Spawn – Hellganta
Prix Troll – Shinji (15 ans plus tard) de Evangelion par Finngarh Prod

Le Dimanche s'est déroulé deux concours cosplay, un concours général avec les sélections des représentants groupe ECG et les sélections des représentants pour le Wordl Cosplay Summit.


Représentantes Suisse ECG : Rosette Christopher & Chrono de Chrno Crusade par Kaali Cosplay et Chech Dan
Dauphines Suisse ECG : Poucelina et Baltringue par Lulu&Risa et Kadirine Cosplay

Représentantes Suisse WCS : Lady Nene & Kunoichi de Samurai Warriors 3 par Dragomira Cosplay et Soryane Cosplay

Sélections suisse WCS 2017 : Anya et Anastasia par Cide Cosplay et Amy
Cloud Strife & Yuffi Kisaragi de Final Fantasy VII  par Saya Y. Cosplay et Shunsuke Cosplay

1er prix : Pocahontas & Ratcliffe
2ème prix : X de CLAMP
3ème prix : Skyrim
Prix prestation: Mario party 10



Le Lundi de Pâques se déroulait le très attendu Global Easter Cosplay, un concours mondial avec des représentant venus de 10 pays différents. Les concurrents était sélectionnés sur des dossiers explicatifs avec toutes les photos de la conception de leurs costumes.
Ce concours a été un vrai spectacle avec des costumes absolument superbes et des prestations mettant bien en valeur les personnages et toutes les possibilités qu'offrent un passage sur la scène de Polymanga.
En plus d'un jury prestigieux, le Public était invité par D.I.A.N.A. à voter via une application.


De gauche à droite : France avec Jerome Cosplay, Indonésie avec Echow Russie avec Astarohime, Espagne avec Manlima, Yaya Han qui faisais partie du prestigieux jury, Norvège avec Starbit, les Etats Unis avec Ryan Wells, Pologne avec Kairi, Thaïlande avec Village's Hope.
En bas : Suisse avec amy et France avec Draumrkopa
Vainqueurs : 1er Prix : France avec Draumrkopa
2eme Prix : Indonésie avec Echow
3eme pris Pologne avec Kairi
Prix du Public : Echow.


Cette convention a donc été pleine de spectacles et de surprises, le tout dans un cadre magnifique (et le beau temps au rendez vous !)
Des invités toujours très intéressants, et accessibles.
Le cosplay très bien mis en valeur avec le nouveau concours mondial qui sera reconduit l'année prochaine !


A très bientôt pour de nouvelles aventures en convention !